Le voyage en utopie

A l’assaut de Tristan da Cunha

En décembre 2012, fasciné par l’histoire d’un territoire britannique minuscule, véritable confetti au milieu de l’Océan Atlantique Sud, Philippe Prouff s’embarque à bord d’un chalutier depuis Cape Town à destination de Tristan da Cunha. Référencée par le Guinness Book comme la terre la plus difficile d’accès au monde, elle accueille une population de 268 habitants pour seulement 8 noms de familles, qui furent surnommés autrefois « Les bienheureux de la désolation » dans le livre que leur consacra Hervé Bazin après qu’ils durent être rapatriés à Londres dans les années 60 en raison d’une éruption volcanique survenue sur l’île. A l’époque la plupart d’entre eux ne connaissait du monde que leur île, et utilisait encore la patate comme monnaie d’échange. Deux ans plus tard, ils décidaient quasi unanimement de retourner sur leur lopin de terre.
Au travers de son récit, Philippe Prouff fournit son analyse personnelle de l’évolution des moeurs de cette société en miniature, entre ses fantasmes de robinsonnade et les réalités d’un monde au fonctionnement globalisé, même à des milliers de kilomètres des côtes les plus proches.

Essai de 36 pages
© Philippe Prouff

Privacy Settings
We use cookies to enhance your experience while using our website. If you are using our Services via a browser you can restrict, block or remove cookies through your web browser settings. We also use content and scripts from third parties that may use tracking technologies. You can selectively provide your consent below to allow such third party embeds. For complete information about the cookies we use, data we collect and how we process them, please check our Privacy Policy
Youtube
Consent to display content from Youtube
Vimeo
Consent to display content from Vimeo
Google Maps
Consent to display content from Google